Hommage à l’Aimée

J’ai écrit ton nom sur les cols des hautes chaines de l’Est.
J’ai dit tes louanges aux sinueuses inflexions des soirs.
J’ai mis un signe sur les lignes de nos mains liées.
J’ai ouvert mes paumes pour y voir les présages de nous deux.
J’y ai vu les rayons de tes doigts célestes qui me chantent le prestige de l’aventure.

Voilà la décade bue comme l’horizon, le soleil au crépuscule.
Et pourtant, nulle ride.

Je te vois chaque jour comme le Soleil, le jour nouveau.
Je te vois avec la même ferveur des premières confidences.
Tu as pris place au coeur des six sommets circulaires
Avec l’assurance de Saturne invincible.

Je frémis de gratitude en ce jour où tu souris aux larmes de ton pacte unique
Avec l’Eau vive des sources premières.
Avec l’Air doux des belles saisons
Avec le Feu poétique des muses discrètes
Avec la Terre fertile de nous deux

Sandry Richard Dohounkui Gbetey, ce 18-12-18.
À Ma Chris. Joyeux anniversaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *