Eloge du Silence

Il est des temps où les mots, les larmes et autres complaintes s’étouffent dans la vanité du vent…
En ces temps, déploie la Voile du Silence pour affronter l’arrogance des tempêtes hostiles…
Elles finissent toujours par un ressac déférent
Au pied du Silence…

Et quand les grèves, de leur Silence virile repousseront les houles impétueuses,
Tu trouveras le sable pétri de chants intimes,
Tu en verras les promesses de Vie éternelle!

Les vagues passent,
Le Silence demeure.
Tache d’en cueillir quelques graines… Pour traverser le Temps sans haine…
Silence!

Sandry Richard Dohounkui Gbetey, ce 10/12/18

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils